Je suis chercheur post doctoral dans le Surrey Morphology Group (Groupe de Morphologie du Surrey) à l'université du Surrey (RU). Je travaille sur le projet `les verbes en séri: complexités multiples' (avec Matthew BaermanPatricia Cabredo-Hofherr et Carolyn O'Meara). Le but de ce projet est de comprendre quelles régularités morphologiques et sémantiques organisent le nombre exceptionnel de suffixes verbaux marquant la pluralité dans cette langue. 

Mes compétences comprennent l'exploration de données linguistiques ainsi que leur analyse. Mes intérêts se portent en particulier sur les phénomènes qui avancent notre compréhension de la manière dont interagissent la sémantique et la morpho-syntaxe d'une part, et la sémantique et le discours d'autre part.

Après des études de langues vivantes à Angers, j’ai obtenu un master en linguistique à Lyon où j’ai commencé à m’intéresser aux langues caucasiennes et à travailler à la description du karata (andi, nakh-daguestanais) avec Denis Creissels et Colette GrinevaldEn 2017, j'ai soutenu une thèse portant sur les particules oui, non et si co-dirigée par Rajesh Bhatt et Vincent Homer à UMass Amherst